Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10 octobre 2007

Juge corrosif

Je ne publie plus grand-chose ces temps-ci, mais celle-ci est tellement belle… C’est dans un article de la Libre en ligne.

La Cour a constaté que la loi ne pouvait plus être respectée et qu’elle devait dissoudre le juré.

10 septembre 2007

Le Redresseur 0.4

Mon Redresseur s’améliore petit à petit. Il place maintenant des insécables dans les nombres écrits par tranches de trois chiffres.

Le Redresseur est un outil d’amélioration typographique pour le web (un peu comme SmartyPants, mais en plus pinailleur et en plus rural). Aujourd’hui, il sait faire plein de choses :

  • ajout d’espaces insécables devant la ponctuation haute ;
  • conversion des guillemets dactylo en guillemets typographiques (trois niveaux de citation possibles) ;
  • conversion des impostrophes (apostrophes dactylo) en apostrophes typographiques ;
  • conversion des traits d’union doubles et triples en tirets demi-cadratin et cadratin respectivement ;
  • conversion des séquences de points en points de suspension d’un seul tenant ;
  • transformation des sauts de ligne simples en balises <br /> ;
  • transformation des blocs de textes séparés par des lignes vides en vrais paragraphes XHTML (<p>…</p>) ;
  • passage en écriture supérieure des abréviations de certains titres de civilité courants (ex. : Mme, Dr) ;
  • passage en écriture supérieure des ordinaux : 1er, 2e, 3e, etc. ;
  • conversion des espaces en espaces insécables dans les nombres écrits par tranches de trois chiffres.

11 juillet 2007

Fulgurance tatayesque

« Les mots croisés ! Je connais ! C’est le seul endroit du journal où on peut mettre les lettres soi-même. Parce que tu sais, ailleurs, les journalistes, ils ont tout trouvé à ta place. Pourvu qu’ils se soient pas gourés. »

Tatayet, les Gazettes

10 juillet 2007

Reynders affirme sa sociétabilité

Un article de la Libre en ligne disposé de façon originale (un encadré deux fois plus grand que le corps de l’article).

Ce qui m’a surtout frappé, c’est la terminologie de Didier Reynders, bêtement reprise par le journaliste en début d’encadré : les priorités de l’État belge sont donc « économiques, sociales et sociétales ».

C’est triste, un adjectif qui se vide de sa substance. Ce qui était social, c’était auparavant ce qui concernait la vie en société. Fini tout ça : maintenant, ce qui est social, c’est ce qui est bien pour les pauvres, sans doute. Le reste de la société a des problèmes sociétaux.

J’ai l’impression que ce n’est pas une coïncidence si ce glissement de sens et ce néologisme se produisent dans la bouche d’un pur libéral. Enfin vous en concluez ce que vous voulez mais moi je me méfierais, à votre place.

Pour qualifier les personnes qui s’intègrent facilement dans la société, je propose l’adjectif sociétable, d’où l’on ferait dériver ensuite la sociétabilité. On pourrait ainsi utilement distinguer l’honnête homme sociétable, bien intégré dans la sociétalité, de la personne sociable, qui ne fait que se complaire dans la société des pauvres. Non ?

07 juillet 2007

BHV, c'est nul

Je suis un francophone, un dur un vrai, et je souhaite de tout cœur que l’on scinde enfin l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Mais alors vraiment scinder, hein, pas une scission partielle comme évoquée en 2005, non : on coupe proprement et, surtout, simplement.

J’ai lu Catch 22 récemment. Quand je lisais Milo y répèter « chacun aura sa part », sans jamais expliquer ce qu’était cette part, j’y voyais comme un écho des politiciens francophones qui assurent que « les francophones perdront des droits ».

16:17 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : BHV

Logement : le début de la fin

Oh, c’est un grand classique ! Ce titre de la Libre en ligne peut être compris de deux façons diamétralement opposées : « Bientôt plus de logements à loyer modéré sur le marché ».

04 juillet 2007

La délégation de très haut niveau fait du ski

Anne-Marie Lizin, présidente sortante du Sénat et représentante spéciale de l’OSCE, a décidé d’employer la méthode forte pour lutter contre les petits producteurs de féculents, choux de Bruxelles et autres aliments dommageables pour la vie en société. Extrait du journal de 8 heures de la Première :

Le journaliste. — Est-ce qu’on peut combattre le terrorisme en bafouant la démocratie ?

Anne-Marie Lizin. — Je pense que la sécurité est un objectif extrêmement important. Donc, la réponse à cette question, c’est sans doute oui, mais à condition que la démocratie ait vraiment des instruments pour lutter contre n’importe quel petit groupuscule qui décide de faire péter des civils.

Allez, c’est facile de se moquer. Elle parlait bien sûr de sa récente visite de la prison de Guantanamo. Tout comme l’année dernière, elle faisait partie des experts belges envoyés sur place par l’OSCE et chargés de remettre un rapport.

Et les experts belges, attention, c’est du sérieux, du solide, du cohérent.

Conclusion tirée en 2006 par l’un de ces experts : « Au niveau carcéral, c’est une prison modèle, les gens y sont mieux traités qu’en Belgique. »

Le pied. Mais on peut encore mieux faire !

2007 : « La parlementaire belge a par ailleurs constaté que des efforts avaient été accomplis en vue d’aligner les différents régimes de détention sur les standards des prisons américaines. »

Les prisons américaines, ça doit être au moins aussi sympa que les auberges de jeunesse chez nous, si je comprends bien.

Aux dernières nouvelles, la direction de Guantanamo chercherait à décrocher d’ici 2008 sa première étoile au Gault & Millau.

03 juillet 2007

Pas pire

Moi aussi, je peux contribuer aux chaînes de blogs à la noix !

J’aimais pas l’pape à papa.
J’l’aimais moins que la polka.
J’l’aimais beaucoup moins que l’ska.
J’l’aimais pas, c’pape-là.
J’aimais pas le pape à ski,
J’aimais pas l’pape en Polski.
J’l’aimais d’jà pas à Pâques, ah !
J’l’aimais moins qu’Capa.
Il avait qu’à pas
M’embêter.

Ah ben non, j’ai tout fait de travers, en fait.

02 juillet 2007

Le français en Allemagne, une affaire qui roule

Je reçois assez régulièrement par courriel des offres alléchantes d’un magasin de pneus allemand. Ces messages passent visiblement sans problème à travers tous les filtres à jambon épicé, mais ce n’est pas grave parce que je les aime plutôt bien.

Ils sont toujours rédigés en français, ou plutôt traduits en français par les bons soins d’un traducteur automatique. Je viens d’en recevoir un que je trouve particulièrement réussi.

Bas prix avec la garantie de première qualité et pleine !

Paiement confortablement par des cartes de crédit avec notre système en ligne parfait de magasin

Michelin pneus des prix spéciaux

Aucune offre obligatoire ne représente les prix. Les erreurs et les changements demeurent réservants. Tous les prix indiqués en EURO, valide purement net au juillet.

[…]

Notre compagnie avec l’endroit des affaires et des stocks au Luxembourg distribue des accessoires de pneus, de jantes, de voiture et de moto dans différents magasins en ligne

Nous servons les clients privés et commerciaux partout l’Europe avec le service de livraison quotidien. Notre plateforme de magasin est certifiée avec la plupart des normes modernes.

Le passage suivant me plaît beaucoup :

Les pays d’emphase en Europe sont équipés des systèmes multilingues de langue. Les représentants locaux par chaque pays soutiennent nos clients.

Notez que « systèmes multilingues de langue » est écrit en gras dans le message d’origine. Ben oui, on peut comprendre qu’ils en soient fiers.

Les approvisionnements directs de l’industrie et des salers entiers, combinés avec notre magasin central nous permet de fournir rapide et parfait à tous les clients

À notre centre convenable jusqu’à 200 roues et à pneu des paquets sont adaptés. Nous vendons plus de 10000 roues en acier et d’alliage. Dans la saison de ressort dans 2007 nous développerons un système additionnel de magasin pour des accessoires de moto avec la distribution dans tous les pays européens.

Gezondheid!

27 juin 2007

Reformation inattendue de la Cuite Vandenabeele

Cavernabrol a été bien calme ces derniers temps, notamment pour cause de vacances.

Une petite vidéo pour reprendre le fil : c’était en mai, à la Chapelle de verre ; Radio Bodink fêtait dignement ses deux ans.

Entre les deux parties de Steal a Kazoon, un groupe monte sur la scène et tape des mains en rythme jusqu’à ce que le public écoute. Après 13 ans de silence, la Cuite Vandenabeele, groupe punkoïde brainois à géométrie variable, autoproclamé plus vieux groupe de Wallonie, vient de se reformer avec fracas pour une interprétation vocale particulièrement soignée de Reviens Maman. Bernard Massuir, le Bobby McFerrin belge, les accompagne pour l’occasion (on le sent toutefois assez dérouté au début de la chanson, mais il faut dire qu’on le serait à moins).

Quand je vois ça, je me dis que ça valait le coup de créer Bodink.